C’est quoi Google Stadia?

Google Stadia

En novembre 2019, Google a rendu disponible leur nouveau service de jeu sur le nuage (cloud gaming). C’est à dire, que pour jouer aux jeux sur cette plateforme, il faut se connecter sur les ordinateurs de Google via le service, et ils envoient l’image du jeu par Internet, comme si c’était un film en streaming.

Sauf que vous jouez avec vos manettes ou clavier et souris. Le service Google Stadia est rendu possible grâce à tous les serveurs de Google situés dans leurs datacenters autour du monde. Google Stadia permet de jouer sur votre TV, sur votre ordinateur, tablette ou téléphone cellulaire. Toujours avec le même principe, regarder le jeu comme si c’était une série TV Netflix streamé sur votre appareil.

N’importe quelle manette fonctionne également: que ce soit celle de la Playstation, de la Xbox ou Nintendo Switch, vous pourrez jouer.

Il ne faut donc pas acheter de consoles, ou d’appareil supplémentaire et c’est le grand avantage de ce service.

Avec Stadia, il n’y a pas de mise à jour à effectuer sur vos jeux, pas de téléchargements, pas de problème d’espace disponible sur les disques durs des consoles ou ordinateurs.

Comment démarrer avec Stadia ?

Il faut se créer un compte Stadia gratuit ou payant, ensuite acheter un jeu, et cliquer sur Jouer. Cela permet de streamer les jeux (les afficher) sur son appareil, et de jouer aux jeux multijoueur en ligne également. Il y a également la possibilité de s’abonner à Stadia Pro, cela permet d’obtenir des réductions sur le magasin digital Stadia, d’obtenir des jeux gratuits chaque mois et de streamer les jeux en 4K, si vous avez la TV ou le moniteur adapté bien sur.

C’est un abonnement un peu à la manière du Playstation Plus, ou du Xbox Live Gold.

Si vous récupérez un jeu gratuit, vous pouvez y jouer tant que vous êtes abonnés,comme pour les 2 abonnements précités.

Au niveau des jeux disponibles pour les abonnés Stadia Pro, on trouve notamment : Super Bomberman R Online, Dead by Daylight, Orcs Must Die! 3, et SuperHot: Mind Control Delete.

Situation actuelle et future de Stadia

Forcément, depuis ses débuts, Google a eu le temps de bien améliorer son service Stadia. L’éditeur français de jeu vidéo Ubisoft continue de soutenir assidument avec des jeux comme les Assassin’s Creed, Watch Dogs Legion, Just Dance, The Division….

D’autres grandes productions comme Marvel’s Avengers, Cyberpunk 2077, Sekiro: Shadows Die Twice, Jedi: Fallen Order des autres éditeurs sont également disponibles.

Sur le papier, tout ça est très beau, et c’est intéressant de ne pas devoir acheter une console ou un ordinateur puissant pour pouvoir jouer aux derniers blockbusters.

MAIS, les joueurs assidus n’ont pas été convaincus par le service parce que:

  • ils ont déja tous les appareils qu’il faut pour jouer
  • Google a une mauvaise réputation en ce qui concerne les services qu’ils ferment alors que de nombreux utilisateurs sont encore dessus.
  • il n’y a pas de jeux exclusifs au service qui convaincraient les joueurs de migrer.
  • jouer en streaming n’est pas suffisant pour les joueurs assidus car les jeux peuvent lagguer, ralentir, il y aura toujours un temps de réaction supplémentaire pour transmettre l’image d’un jeu qui est joué sur un ordinateur à distance sur Internet, par rapport à un jeu directement joué sur la console, ou sur l’ordinateur. ET les joueurs ne veulent pas perdre dans les jeux qui demandent des réflexes, à cause de cela.

Pourquoi donc les joueurs assidus sont important dans ce cas la? Parce que ce sont les meilleurs représentants d’un service de jeu vidéo. Ils vont pouvoir conseiller ou déconseiller leurs entourages à ce sujet.

Mais Google semble vouloir abandonner le projet et changer de stratégie. Leur service est clairement dédié au grand public alors que leur communication est destiné aux joueurs assidus. Ce qui en fait un service pour l’instant mal placé dans les esprits.

Lorsque les connexions à Internet en très haut débit seront encore plus courante, Google veut avoir une place de choix dans l’écosystème vidéoludique. Ils auront de nombreux adversaires comme Microsoft, Facebook, Amazon et Sony.

La guerre pour l’attention et le porte-monnaie des joueurs est loin d’être terminée.

À propos de Marc Shakour

Ancien programmeur de jeu vidéo, chroniqueur, professeur, compétiteur... Marc connaît très bien l'univers et l'industrie du jeu vidéo depuis toujours. Il a décidé d'aider les néophytes à découvrir de nouveaux univers, mondes et créatures fantastiques.

Voir tous les articles de Marc Shakour

Laisser un commentaire