Les métiers du jeu vidéo : Entrevue Aurélie Belzanne, Directrice des communications

Interview Aurelie Belzanne Ecran Partage

J’ai rencontré Aurélie Belzanne grâce aux réseaux sociaux, groupes de jeux vidéo. 

Je souhaite aujourd’hui m’entretenir avec elle, car je sais qu’elle a voulu travailler dans l’industrie du jeu vidéo pendant longtemps et qu’elle y est parvenue. Je pense que son parcours peut inspirer des enfants, adolescents et étudiants qui aspirent à rejoindre l’industrie.

Marc: Bonjour Aurélie ! Pourrais-tu s’il te plaît nous dire quelle est ta profession actuelle?

Aurélie: Bonjour Marc, je suis directrice de la communication chez Asobo Studio, développeur de jeu vidéo français basé à Bordeaux.

Marc: Et est-ce que c’est ton premier job dans le jeu vidéo?

Aurélie: Ce n’est pas mon premier job, j’ai tout d’abord travaillé un peu plus de 5 ans dans la musique, chez Sony Music, sur des sorties d’albums de chanteurs français et internationaux.

Puis j’ai eu la chance d’intégrer les équipes d’Ubisoft. J’ai rejoint l’équipe d’Asobo Studio il y a 10 ans maintenant.

(Asobo Studio est notamment à l’origine des jeux « A Plague Tale Innocence » et « Microsoft Flight Simulator », deux succès commerciaux et critiques. Le studio travaille actuellement sur le jeu « A Plague Tale: Requiem » en ce moment.)

Bande annonce du jeu A Plague Tale Requiem
Marc: Quelles études as-tu effectuées ?

Aurélie: J’ai d’abord passé un bac scientifique suivi de 2 années préparatoire à HEC, c’est une prépa très variée qui ouvre à de nombreux métiers : elle forme à notamment à l‘économie/histoire géo, les langues, les maths, la culture générale. J’ai ensuite intégré une École Supérieure de Commerce (ou SupDeCo) avec une spécialisation Marketing. J’ai donc un bac+5, je crois qu’aujourd’hui c’est l’équivalent de Master, DEA, DESS, diplôme d’ingénieur.

Marc: Quel a été ton parcours pour travailler dans l’industrie du jeu vidéo?

Aurélie: A la fin de ma SupDeCo, j’ai eu la chance d’effectuer mon stage de fin d’études dans l’équipe d’une grand dame de la musique Française, Virginie Auclair, directrice du label Columbia international. Ce stage en tant qu’assistante chef de produit a été très intense et stressant mais il m’a donné les bases très précieuses en organisation, gestion de projet, gestion d’évènements, création de publicité, suivi de campagne de promotion, relations journalistes etc. J’ai pu collaborer avec des artistes incroyables, tels que  Francis Cabrel ou Jean-Jacques Goldman, Beyoncé, Garou. J’ai ensuite été embauchée dans cette même équipe en tant que Chef de produit, puis je suis passée dans l’équipe de Sony Music vidéo au moment où les DVD explosaient (eh oui c’était en 2001…) En 2003, j’ai souhaité postuler chez Ubisoft car j’étais joueuse depuis très longtemps et ça me passionnait. J’ai d’abord occupé un poste de chef de produits Senior puis chef de groupe. En résumé, j’organisais les sorties des jeux pour le territoire français, afin que les joueurs sachent qu’un jeu sortait et l’achètent. J’ai ainsi pu travailler sur une grande variété de jeux, Beyond Good and Evil, Prince Of Persia, Splinter Cell, la gamme des Léa passion sur DS, les lapins crétins etc. Aujourd’hui, je coordonne pour Asobo la stratégie de communication  :

  • interne pour que l’équipe soit bien informée et fédérée
  • externe pour assurer la notoriété du studio, afin de mieux recruter notamment, et de ses produits en collaboration avec nos partenaires éditeurs.

M: À quoi ressemble une journée type en tant que Directrice des Communications?

A: C’est très varié, je définis la stratégie de communication (les objectifs, la façon de communiquer) et j’accompagne mon équipe qui déploie ce qu’on appelle les “tactics” c’est-à-dire les actions pour atteindre nos objectifs de communication. Grosso modo mon rôle est d’identifier leurs difficultés et les aider à les surmonter.

Je supervise le travail de l’équipe vidéo également, en tant que “producer video”. Pour produire nos vidéos internes et externes.

Je représente le studio auprès des journalistes, les associations de jeux vidéo françaises, les écoles, et de nos partenaires éditeurs. Je participe avec les équipes marketing et éditoriale de ces derniers à l’élaboration et au déploiement de la stratégie de lancement de nos projets – actuellement Microsoft Flight Simulator et A Plague Tale. Enfin, j’interviens au niveau éditorial sur nos projets en nourrissant nos équipes de production de références et idées pour enrichir nos histoires et nos projets.

Bande annonce de Microsoft Flight Simulator
Quels sont les points que tu apprécies le plus en travaillant dans l’industrie?

Sans aucun doute la créativité : c’est une industrie qui bouillonne, riche, et vivace. Toujours plus inventive et originale. C’est mon moteur.

Quels sont les points négatifs lorsqu’on travaille dans l’industrie?

On aimerait y voir plus de femmes 🙂 Tout le monde à sa place et on travaille chaque jour à donner envie et permettre à la plus large diversité possible de gens de venir travailler dans les studios de développement. C’est un processus long pour motiver notamment les jeunes filles à rejoindre ces métiers, mais on voit l’évolution depuis quelques années.

La deuxième partie de l’entretien est accessible ici !

À propos de Marc Shakour

Ancien programmeur de jeu vidéo, chroniqueur pour RDS Jeux vidéo, professeur, compétiteur... Marc connaît très bien l'univers et l'industrie du jeu vidéo depuis toujours. Il a décidé d'aider tous ceux qui n'y connaissent rien, à découvrir de nouveaux univers, mondes et créatures fantastiques.

Voir tous les articles de Marc Shakour