Les métiers du jeu vidéo : Entrevue Kelly, Artiste 3D

Interview Kelly Recco Écran Partagé

Aujourd’hui je m’entretiens avec Kelly Recco, artiste 3D chez GameLoft.

Je souhaite aujourd’hui m’entretenir avec elle, car je sais qu’elle a voulu travailler dans l’industrie du jeu vidéo pendant longtemps et qu’elle y est parvenue. Je pense que son parcours peut inspirer des enfants, adolescents et étudiants qui aspirent à rejoindre l’industrie.

Marc: Bonjour Kelly ! Pourrais-tu s’il te plaît nous dire quelle est ta profession actuelle?

Kelly: Bonjour Marc !

Actuellement je suis Artiste environnement 3D / Texture artiste à Gameloft Montréal

Marc: Et est-ce que c’est ton premier job dans le jeu vidéo?

Kelly: Sortie de l’école j’ai eu l’occasion de travailler sur quelques jeux en Freelance. Ce sont des jeux comme « Stellar Overload » ou « Fast Sight » mais Gameloft est mon premier studio de jeu vidéo.

Gameloft Montreal Photo 1 Écran Partagé
Marc: Quelles études as-tu effectuées ?

Kelly: J’ai toujours eu pour but de “faire de la 3D”. J’ai commencé par faire un Bac en Science de l’ingénieur, suivie d’une première licence en Art appliqué en France puis une dernière licence en Technique graphique spécialisation jeu vidéo à la Haute École Albert Jacquard en Belgique.

M: Quel a été ton parcours pour travailler dans l’industrie du jeu vidéo?

K: Il faut être patient et bosseur pour réussir à travailler dans l’industrie du jeu vidéo, si je ne compte pas le pigiste ça m’aura pris 7 ans ! 

Sortie de l’école en 2012 j’ai effectué quelques contrats freelance parallèlement à ça je travaillais gratuitement avec des amis sur un Kickstarter (Kickstarter est la plateforme de sociofinancement la plus connue à ce jour) “ Planets³ “ appelé aussi  “Stellar overload”. Quand le jeu a été financé sur Kickstarter, j’ai pu continuer à travailler dessus en tant que Freelance / Travailleur autonome.  

En 2015 j’ai trouvé mon premier emploi d’artiste 3D full time (à temps plein) dans une société qui misait sur la réalité augmentée / virtuelle pour améliorer le commerce. Ce n’était pas encore du jeu vidéo mais je me rapprochais petit à petit de mon but.  

Après 2 ans à faire des modèles de smartphone (téléphone intelligent) / TV/ speaker (haut-parleur) et autre, je me suis ennuyée de la réalité augmentée, j’ai quitté mon entreprise pour me consacrer entièrement à mon portfolio. Originaire de France, j’avais fait le choix de partir à Montréal, connue pour son industrie dynamique, pour enfin réaliser mon rêve de travailler dans l’industrie du jeu vidéo, il était donc primordial d’avoir un bon portfolio avant d’être sur place ! 

En janvier 2019 je suis arrivée à Montréal et j’ai décroché mon premier emploi. Ce n’était encore pas dans le jeu vidéo, mais le temps réel à de nombreuses autres utilisations et Imaginary Spaces a été une vraie découverte pour moi (et en plus j’ai rencontré Marc !) . 

C’est finalement au bout de mon sixième mois à Montréal que j’ai enfin atteint mon objectif de rejoindre l’industrie du jeu vidéo en intégrant l’équipe de chez Gameloft Montréal.

kelly-recco-1
L’une des nombreuses créations de Kelly en 3D. Cliquez dessus pour voir le processus de création.
M: À quoi ressemble une journée type en tant qu’ Artiste Environnement 3D ?

K: Elle commence très souvent par un café 🙂 Un petit tour sur le planning des tâches en cours et une petite réunion avec ma Lead (personne gérant une équipe). Je m’occupe principalement des textures sur ce projet, donc il m’arrive très souvent de travailler en collaboration avec les autres artistes 3D. Quand l’objectif est défini, je me mets à la production. J’ouvre mon logiciel PureRef, et je commence à faire mes recherches de référence en fonction de ce que je dois produire ( PureRef est très pratique pour faire des planches de référence).  J’analyse les formes, les couleurs, les variations… c’est important de bien se renseigner avant de produire, une bonne observation c’est la clé pour produire quelque chose de qualité. Une fois que j’ai fini la production, je teste ça dans le jeu, et je m’assure que ça soit joli et cohérent avec le reste, il y a souvent quelques retouches à faire pour que ça soit parfait

Retrouvez la suite de l’entretien ici !

À propos de Marc Shakour

Ancien programmeur de jeu vidéo, chroniqueur, professeur, compétiteur... Marc connaît très bien l'univers et l'industrie du jeu vidéo depuis toujours. Il a décidé d'aider les néophytes à découvrir de nouveaux univers, mondes et créatures fantastiques.

Voir tous les articles de Marc Shakour

Laisser un commentaire