Métiers du jeu vidéo: entrevue Khalil Hajlaoui, développeur console

Interview Khalil Ecran Partage

Khalil est mon ami, au début nous nous sommes connus grâce à nos précédents emplois et nous avons alors remarqué de nombreux points en commun dont notre passion pour les bons jeux japonais de SEGA, Nintendo, Capcom, SNK… et l’arcade.

Je souhaite aujourd’hui m’entretenir avec lui car je pense que son parcours peut inspirer des enfants, adolescents et étudiants qui aspirent à rejoindre l’industrie.

Bonjour Khalil ! Pourrais-tu s’il te plaît nous dire quelle est ta profession actuelle?

Mon poste actuel est programmeur console chez Digital Extremes, je suis en charge avec une équipe de porter le jeu Warframe sur les différentes consoles de salon (Playstation, Xbox et Switch)

Et est-ce que c’est ton premier job dans le jeu vidéo?

J’ai commencé à travailler dans le jeux vidéo en 2011 cela doit faire maintenant 10 ans 

Quelles études as-tu effectuées ?

J’ai suivi un baccalauréat en électronique et en programmation que j’ai complété à Bruxelles en Belgique. En 2009, J’ai décidé de venir à Montréal afin de suivre un diplôme de 2ème cycle en développement du Jeux vidéo au campus Ubisoft et qui était proposé aux étudiants en collaboration avec l’Université de Sherbrooke à Longueuil.

Quel a été ton parcours pour travailler dans l’industrie du jeu vidéo?

J’ai toujours été un passionné de jeux vidéo depuis mon enfance, particulièrement sur console avec Sonic sur Megadrive (Genesis) qui a été une révélation pour moi. Depuis j’ai toujours entretenu cette passion sur les consoles de salon, les consoles portables et les salles d’arcade.

À la fin de mes secondaires, je ne pensais pas qu’il serait possible de faire carrière dans les jeux vidéo: à l’époque il n’y avait pas beaucoup de compagnies en Belgique et les formations étaient insuffisantes pour ne pas dire inexistantes, ce qui n’offrait pas de perspective stable dans ce secteur. En 2007, j’ai travaillé dans une boîte de consultance en informatique pendant 2 ans, et c’est à ce moment là que j’ai entendu parlé du campus Ubisoft à Montréal: il existait déjà d’autres formations en France et en Belgique qui commençaient à proposer un programme dédié aux multimédia, mais c’était des cursus complet de 2 à 3 ans et qui étaient encore trop généraliste, contrairement au campus Ubisoft qui proposait une vrai formation spécialisé en 1 année. Cela a été une opportunité sur laquelle j’ai sauté et j’ai décidé de faire les démarches pour avoir un visa étudiant afin de pouvoir venir étudier à Montréal. 

Depuis mon arrivée en 2009, tout s’est enchaîné assez vite, avec différentes propositions d’embauche à la fin de mes études, qui m’ont permis de m’installer à Montréal et de faire de ma passion mon travail jusqu’à maintenant.

À quoi ressemble une journée type en tant que programmeur?

Une journée type d’un programmeur c’est:

  • Rencontre dite “standup meeting”, pour faire le tour des tâches en cours 
  • Réunion de planification pour les tâches à venir, réunion d’évaluation pour l’exécution des tâches.
  • Support technique aux différents corps de métier (artiste, gamme designer, etc.)
  • Soumission des livrables (fonctionnalité demandée dans les tâches) en collaborations avec les différents corps de métiers (artiste, game designer, etc.)
  • Correction de bugs(erreurs d’exécutions).
  • Suivi de validation des livrables avec les services assurance qualité(QA)
Quels sont les points que tu apprécies le plus en travaillant dans l’industrie?

Je dirais que ce qui m’a le plus marqué c’est:

  • L’impact direct que son travail peut avoir sur la qualité d’un jeu.
  • Le challenge d’apprendre de nouvelles technologies.
  • La satisfaction du travail bien fait en équipe.
  • La reconnaissance et la relation qui se développe entre les collègues.
Quels sont les points négatifs lorsqu’on travaille dans l’industrie?

Le développement d’un jeux vidéo est une oeuvre collective dans lequel chacun a un rôle à jouer, la collaboration est essentiel et implique plusieurs responsabilité, je dirais que les points qu’il faut retenir:

  • Savoir accepter la critique et changer ses habitudes
  • Accepter d’effectuer certaines tâches qui peuvent être contraignantes ou rébarbatives
  • Accepter que certains délivrable ne seront pas intégré au projet
Quels conseils donnerais-tu aux étudiants qui souhaitent intégrer l’industrie?

Les meilleurs conseils que je pourrais donner:

  • Trouver quel est le corps de métier qui vous correspond le plus: game designer, level designer, programmeur, illustrateur, UI artiste, animateur 2D/3D, modeleur, sound designer, etc. renseignez-vous sur les profils les plus demandés, il sera toujours possible de se repositionner ensuite.
  • Si vous ne pouvez pas décrocher un stage en entreprise, travailler sur vos propres projets personnels ou participés à des Game Jam (compétition de prototypage), c’est la meilleure expérience que l’on puisse avoir.
  • Participer aux différentes expositions organisées (MIGS/Mega, Démos Night, etc.) afin de faire du réseautage et présenter ses créations.
  • Persévérer dans la difficulté technique, cela vous ouvrira toutes les portes
  • Être curieux et continuellement se former sur les différentes technologies.
Quels conseils donnerais-tu aux parents qui souhaitent que leurs enfants jouent avec modération?

Pour ma part j’ai trouvé plusieurs solutions:

  • Participer aux sessions: cela offre un meilleur contrôle sur le choix des jeux et le temps de jeu.
  • Choisir un jeu dont la durée de vie ou la thématique est limitée dans le temps et qui ne demande pas un grand investissement ou permet de faire de courte session, comme les jeux de réflexions, les jeux d’arcade en coopérations, les jeux à narrations, etc.
  • Proposer des sessions de jeu comme choix ou alternative avec d’autres activités (sorties, bricolages, activités sportives ou artistiques)
  • Avec les outils de contrôle parentale offerts il est également possible de limiter le temps de jeu automatiquement si l’on ne peut pas être présent..
As tu d’autres conseils pour les parents qui ne s’y connaissent pas en jeu vidéo?

Pour les jeunes joueurs privilégier les consoles portables Nintendo, comme la Nintendo DS ou 3DS pour les petits budgets ou la Switch pour un budget plus conséquent. 

Aussi avec la hausse des prix des jeux de dernière génération, une bonne alternative est de faire ses achats sur le marché de l’occasion

À quoi joues-tu en ce moment? Et est-ce que tu recommandes les titres en questions?

Je possède actuellement une très longue liste de jeux pour lesquels je prends le temps d’y jouer en fonction du moment, cela va :

  • Des jeux de plateforme: Splasher, BoxBoy, Sonic Mania plus, etc. 
  • Des jeux de réflexion: Picross 3D round 2, Bridge Construct portal, etc. 
  • Des jeux d’action: Virtua Fighter 5, Soul Calibur 6, Dragon Ball Fighter Z, Warframe, Streets of Rage 4, etc. 
  • Des jeux de courses: Wipeout Omega, Horizon chase turbo, etc.
  • Des jeux d’aventures: Yakuza Kiwami, Absolver, etc.
  • Des jeux rétro: Myst, Grandia HD, Daytona USA, Fire Emblem shadow dragon, Langrisser, etc. 

J’alterne beaucoup entre la Playstation 4, pour des sessions solo, et la Switch, pour des sessions en famille.

Aurais tu des jeux à recommander pour les enfants ? et pour les adolescents?

Comme je suis un grand nostalgique des jeux de mon enfance, j’aurais tendance à faire découvrir des jeux plus anciens qui ont marqué les genres et qui, je pense, permettent d’entretenir une culture vidéoludique qui manque cruellement à notre époque. Heureusement beaucoup de titre on été refait ou remis au goût du jour et peuvent facilement se jouer, je conseillerai donc, pour les plus jeunes:

  • Picross 3D (NDS)
  • BoxBoy (3DS)
  • Sonic Mania Plus (PS/XBOX/Switch)
  • Virtua Racing (Switch)
  • Daytona USA (XBOX)
  • Pikmin 3 (Switch)

Pour les Adolescents

  • Metroid Zero Mission (GBA, NDS)
  • Streets of rage 4 (PS/XBOX/Switch)
  • Shenmue I&II (PS/XBOX)
  • Panzer Dragoon (Switch)
  • Ikaruga (Switch)
  • Okami (Switch)
  • Strider (PS)
  • Fez  (PS/XBOX/Switch)
  • Guardian Heroes (XBOX)
Khalil , sur quels réseaux sociaux peut on te retrouver? As tu des créations, des sites à promouvoir?

Je suis présent sur LinkedIn, je prévois également de donner des cours du soir en programmation de jeux vidéo, une formation continue qui sera donné dans le collège de Bois de Boulogne, à Montréal au Québec.
Je travaille également sur un projet personnel avec un ancien collègue mais je ne peux pas en dire plus pour l’instant, j’espère pouvoir présenter quelque chose pour la fin de l’année

Khalil , merci beaucoup pour ton temps et tes conseils. 

Merci à toi Marc.

À propos de Marc Shakour

Ancien programmeur de jeu vidéo, chroniqueur pour RDS Jeux vidéo, professeur, compétiteur... Marc connaît très bien l'univers et l'industrie du jeu vidéo depuis toujours. Il a décidé d'aider tous ceux qui n'y connaissent rien, à découvrir de nouveaux univers, mondes et créatures fantastiques.

Voir tous les articles de Marc Shakour