Test: Crash Team Rumble expliqué aux parents

Crash Team Rumble Featured Écran Partagé

Ce que les parents doivent savoir

Crash Team Rumble est un jeu multijoueur compétitif en ligne mettant en scène deux équipes de 4 personnages qui s’affrontent pour récolter 2000 pommes (wumpa fruits) avant l’autre équipe. Le tout se déroule dans l’univers de Crash Bandicoot.

Les deux équipes s’affrontent dans le même environnement et les joueurs sont répartis en 3 classes : scorer, booster et blocker. Pour ceux qui connaissent déjà les jeux MOBA (Multiplayer Online Battle Arena), ces classes sont un peu l’équivalent de offence, support et defence, respectivement.

L’objectif principal du scorer est de récolter le plus de pommes possibles et d’aller les déposer dans le but, tandis que l’objectif principal du booster est d’accumuler les pièges, les bonus et les malus afin de permettre à son équipe de les utiliser rapidement en cas de besoin. Le blocker, quant à lui, a pour objectif principal d’attaquer les joueurs adversaires et de les empêcher de déposer leurs pommes dans leur but. Les personnages obtiennent des points supplémentaires lorsqu’ils effectuent des actions qui concordent avec l’objectif de leur classe, il est donc avantageux de respecter les forces et faiblesses de chaque personnage et de ne pas utiliser un blocker pour effectuer des tâches de booster, par exemple.

Les personnages courent, peuvent se donner des coups, se lancer des bonus et malus, tendre des pièges. Il appartient à chaque équipe de construire une équipe équilibrée présentant différentes classes de joueurs avant chaque partie. Il se peut donc que vous deviez changer de personnage entre les parties afin de vous accorder avec les besoins de votre équipe.

Les personnages débloqués au début du jeu sont Crash (scorer), Coco (booster) et Dingodile (blocker). Les autres personnages peuvent être débloqués en jouant.

Détails

Date de sortie: 20 juin 2023
Développeur: Toys for Bob
Éditeur: Activision
Disponible sur: Playstation 4, Playstation 5, Xbox One, Xbox Series
Format disponible: Physique et numérique
Genre de jeu: Action, plateforme multijoueur
Thèmes abordés: Fête, compétition
Durée d'une partie: 10 minutes
Langues des textes: Anglais, Français,
Langues des voix: Anglais, Français,

Nombre de joueurs en ligne: 4

Niveau d'expérience nécessaire

Age 3+ 7+ 12+ 16+ 18+
Débutants
Intermédiaires
Expérimentés

Il y a un peu de violence cartoon, mais il n’y a ni sang ni armes, tout comme dans les premiers jeux Crash Bandicoot.

Il n’y a pas de lecture à faire en dehors du tutoriel, et le tutoriel est très clair et bien illustré. On peut s’en sortir avec un niveau de lecture très faible.

Il est nécessaire de savoir manier la caméra 3D et de bouger rapidement afin d’attaquer ou d’esquiver des attaques.

Modes de jeu locaux

Il y a un mode entraînement (practice mode), qui permet de jouer des parties contre des bots. Toutefois, l’abonnement PS+ ou tout autre abonnement permettant de jouer en ligne selon votre console est requis pour accéder au jeu. Un mode histoire est prévu pour plus tard dans l’année.

Modes de jeu en ligne

Les joueurs Playstation peuvent jouer avec les joueurs Xbox. Pour l’instant, le seul mode de jeu disponible en dehors de la Battle Pass est le match 4 contre 4 classique, où chaque équipe doit rassembler 2000 pommes (wumpa fruits) dans son but pour obtenir la victoire. D’autres modes de jeu sont à prévoir au courant de l’année, qui présenteront des défis différents.

Extensions (DLC)

Aucune pour l’instant.

Notre avis

J’aime beaucoup l’univers de Crash Bandicoot, mais il faut faire très attention avec ce titre et sa monétisation qui semble d’ores et déjà aggressive.

Il y a déjà plusieurs éditions du jeu: « Standard », « Deluxe », il y a déjà un passe de combat (Battle Pass) et on a déjà vu de la monétisation ajoutée après la sortie d’un jeu Crash Bandicoot par le même éditeur. Toutefois, à 30$ pour l’édition standard et à 40$ pour l’édition Deluxe, les prix demeurent abordables si on compare au prix des nouveaux jeux en général.

Le jeu rappelle inévitablement les autres jeux MOBA semblables, comme Pokémon Unite, Team Fortress et League of Legends, mais à petite échelle avec beaucoup moins de personnages. Le jeu est somme toute simplifié et semble davantage adapté pour un public jeune. Les amateurs de Crash Bandicoot retrouveront le style coloré, la musique et les effets sonores qu’ils connaissent des jeux précédents, ce qui est un point fort qui apporte une petite touche de nostalgie.

Les personnages sont équilibrés et présentent des caractéristiques différentes en fonction de leur classe. Par exemple, les personnages blockers sont généralement plus lents, mais plus robustes, tandis que les boosters sont plus rapides et que les scorers sont un bon mélange de rapidité et de constitution. Personnellement, j’ai bien aimé jouer avec Dingodile (blocker), qui est lent, mais plus gros, et possède un aspirateur lui permettant de récolter les wumpa fruits directement depuis les poches des joueurs. Il est aussi possible de personnaliser les personnages et de débloquer des articles cosmétiques en jouant, permettant de personnaliser les animations, le look et même l’ombre projetée par les personnages sur le sol.

La Battle Pass est gratuite jusqu’à la fin de la saison 1, c’est donc un bon moment pour essayer le jeu et voir si vous l’appréciez avant d’investir dans les prochaines Battle Passes. Il s’agit d’un jeu amusant si vous aimez les MOBA et êtes motivés par l’obtention de niveaux, d’expérience, d’objets et de personnages, et que les jeux plus répétitifs ne vous ennuient pas facilement. Les joueurs qui préfèrent les jeux avec un mode histoire, une progression nette et des objectifs variés ne sont pour l’instant pas déservis par les modes de jeu actuels. Pour l’instant, le jeu manque un peu de substance et de variété et l’attente entre les parties peut être assez longue, puisqu’il y a peu de joueurs en ligne. Les attaques et les bonus et malus semblent aussi avoir des effets souvent aléatoires, ce qui donne l’impression que le résultat d’une partie est plus question de chance que de compétence et peut être rapidement frustrant.

Ces dernières années, de nombreux jeux multijoueur en ligne ont été arrêtés par leurs éditeurs. Laissant les joueurs qui avaient acheté les jeux et fait des achats à l’intérieur ceux-ci dans l’impossibilité de jouer. Les joueurs n’ont pas obtenu de remboursement dans la grande majorité des cas. C’est pourquoi nous recommandons d’être prudent. Si vous voulez profiter de la Battle Pass gratuite, c’est un bon moment pour acheter le jeu et faire le test, mais si vous considérez acheter le jeu pour vos enfants, je vous suggère d’attendre quelques mois afin de voir les mises à jour prévues et de valider si ça vaut la peine.

Bande-annonce

À propos de Myriam Baulne

Traductrice agréée aussi détentrice d'un DEC en animation 3D et synthèse d'images, Myriam est constamment à la recherche d'opportunités afin d'allier ses passions pour les jeux vidéo, les TTRPG et la rédaction. Armée d'un solide bagage journalistique, elle est outillée pour vous rapporter toute l'actualité et l'information sur vos jeux favoris.

Voir tous les articles de Myriam Baulne

Laisser un commentaire