Test: Prince of Persia The Lost Crown expliqué aux parents

Prince of Persia The Lost Crown Featured Écran Partagé

Ce que les parents doivent savoir

Prince of Persia The Lost Crown est le nouveau jeu de la franchise Prince of Persia, développé par Ubisoft et paru le 18 janvier 2024.

Dans ce jeu, vous incarnez Sargon, jeune membre du clan guerrier des Immortels et acrobate hors pair, tandis qu’il se rend à la ville maudite du Mont Qaf pour sauver le prince Ghassan. L’univers dans lequel les personnages évoluent est fortement inspiré de la mythologie perse et le jeu invite le joueur ou la joueuse à résoudre des énigmes, à compléter des puzzles et à trouver des trésors cachés. Les aventures de Sargon et les quêtes qu’il accomplit l’amène à développer des pouvoirs de contrôle du temps ainsi que des habiletés de combat surnaturelles.

Prince of Persia The Lost Crown est un jeu de plateforme en 2.5D dans lequel la joueuse ou le joueur devra faire alterner le personnage principal entre prouesse acrobatiques et techniques de combat diverses pour progresser dans l’histoire. Le titre est ce qu’on appelle un Metroidvania; c’est à dire un titre dans lequel in explore une large carte, avec des sections qui s’ouvrent au fur et à mesure qu’on débloque de nouvelles habiletés.

Prince of Persia The Lost Crown a reçu une cote T pour adolescents en Amérique du Nord, et PEGI 16 en Europe.

Article réalisé avec la contribution de Chun Gagné Cliche

Le jeu a été offert par l’éditeur pour la critique. Cela n’influence pas notre opinion.

Détails

Date de sortie: 18 janvier 2024
Développeur: Ubisoft
Éditeur: Ubisoft
Disponible sur: Epic Games Store PC, Nintendo Switch, Playstation 4, Playstation 5, Xbox One, Xbox Series
Format disponible: Physique et numérique
Version testée: Playstation 5

Genre de jeu: Aventure, plateforme, action, solo, metroidvania
Thèmes abordés: Mythologie perse, aventure, action
Durée d'une partie: 1h
Durée du jeu principal/de l'histoire: 20h
Durée totale pour tout compléter: 25h

Langues des textes: Allemand, Anglais, Chinois simplifié, Chinois traditionnel, Coréen, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Portugais, Russe,
Langues des voix: Allemand, Anglais, Chinois simplifié, Chinois traditionnel, Coréen, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Portugais, Russe,

Nombre de joueurs locaux: 1

Niveau d'expérience nécessaire

Age 3+ 7+ 12+ 16+ 18+
Débutants
Intermédiaires
Expérimentés

Évaluation

Le style artistique est coloré et rappelle des dessins animés, mais il présente des combats contre des adversaires humains et contre des créatures mythiques. Certaines attaques spéciales et des cinématiques montrent des actes de violence tels qu’un empalement et une personne tenue au mur par une épée. Il y a également des traces de sang à l’occasion.

Pas de nudité ou de contenu sexuel.

De nombreuses instructions sur comment utiliser les différents pouvoirs apparaissent dans le jeu. Il y a des descriptions et explications pour de nombreux concepts.

Beaucoup de détails supplémentaires sur l’histoire sont également communiqués en lisant des traces laissées sur des pierres ou artefacts disséminés à travers le Mont Qaf. Pour comprendre l’ensemble de l’histoire et en apprendre plus sur l’univers du jeu, il faudra donc lire. Par contre, les éléments essentiels de l’histoire sont dialogués.

En ce qui concerne le niveau de langage, le mot « ass » apparaît dans le jeu d’après l’ESRB, mais c’est tout.

Au final, Sargon est un héros; sa mission principale est de sauver le jeune prince de Perse. Toutefois, il n’hésite pas à user de méthodes violentes pour y arriver.

La difficulté est constamment ajustable à tout moment. Vous vous ennuyez? Augmenter les dégâts !

Vous luttez face à des ennemis ou des obstacles? Diminuez la difficulté.

Pratiquement tous les boutons de la manette sont utilisés, il faut arriver à coordonner toutes les manipulations. Cependant le jeu est permissif et il est possible de réduire les punitions et les dégâts reçus par les ennemis, ou l’environnement comme indiqué. Il y a quelques options d’accessibilité supplémentaires.

Certains défis de platforming sont toutefois assez costauds, et demanderont une certaine dose de pratique aux joueurs moins habitués.

Acheter le jeu une fois donne accès à tous ses contenus.

Modes de jeu locaux

C’est un jeu solo, donc il n’y a pas de modes de jeu locaux ni en ligne.

Modes de jeu en ligne

N/A.

Extensions (DLC)

Aucune extension n’a été annoncée.

Notre avis

Prince of Persia The Lost Crown est une réussite.

Ce titre s’inspire des meilleurs Metroidvanias (Hollow Knight, Dead Cells, Metroid Dread) pour nous offrir un titre qui construit sur une base déjà solide. Prince of Persia The Lost Crown ne se contente pas d’émuler les succès du genre; on en raffine les mécaniques pour rendre l’expérience encore plus agréable. L’une des mécaniques les plus innovatrices est celle des souvenirs qu’on peut laisser sur la carte.

À tout moment, quand on se bute à un puzzle ou à une zone inaccessible, il suffit d’appuyer sur la flèche du bas pour prendre une photo qui est laissée sur la carte du monde. Ainsi, au fur et à mesure qu’on débloque de nouveaux pouvoirs, il est possible de regarder les photos qu’on a laissées sur la carte afin de voir si on peut maintenant progresser. Une idée ingénieuse qui nous évite d’oublier ce qu’on a croisé après de nombreuses heures de jeu, et surtout, une idée qu’on espère voir récupérée dans les autres titres du genre.

Prince of Persia The Lost Crown offre également de nombreux puzzles ingénieux. Après quelques heures dans l’aventure, on débloque un pouvoir qui nous permet de laisser une copie de nous même derrière pour nous y téléporter plus tard. Cette mécanique particulièrement offre énormément de possibilités de puzzles, et les développeurs l’ont exploitée de façon très ingénieuse.

Et dans un jeu d’action et de plateformes, rien n’est plus important que les contrôles, et encore une fois, le titre d’Ubisoft triomphe. Sargon est un plaisir à incarner; les contrôles répondent bien, son arsenal de mouvements est simple mais versatile, et surtout, une fois qu’on débloque quelques habiletés, les déplacements deviennent jouissifs; on saute vers l’avant, on accumule les double-sauts, on court, on glisse. Il y a un sentiment kinétique grisant.

Visuellement, Ubisoft nous prouve également ici que 2D ne rime pas avec qualité visuelle moindre; les décors sont très agréables à l’oeil, et l’interface est extrêmement stylisée. De plus, l’univers est extrêmement coloré et varié, ce qui aide à renouveler l’expérience.

Prince of Persia The Lost Crown est une proposition originale pour Ubisoft, et on espère que cette réussite encouragera l’éditeur à nous proposer d’autres expériences aussi réussies et novatrices.

Le retour du prince de Perse est réussi!

Notre note : 19 / 20

Bande-annonce

Laisser un commentaire