Test: Spiritfarer expliqué aux parents

Spiritfarer Featured Ecran Partage jpg

Ce que les parents doivent savoir

Spiritfarer est un jeu de gestion indépendant montréalais sur le thème de la mort dans un univers poétique et coloré. Vous y incarnez Stella, une passeuse d’âmes accompagnée de son chat Daffodil. Stella se voit confier par Charon la mission d’accompagner les âmes vers le repos éternel. À bord de son navire, elle va sillonner les mers mystérieuses de l’entre-deux monde à la recherche d’âmes errantes et de ressources. Sa quête principale va être de prendre soin des esprits avant de les guider vers l’au-delà.

Ce jeu vous donne la possibilité de cultiver, pêcher, récolter afin de pouvoir cuisiner et fabriquer tout ce dont vous aurez besoin pour traverser les mers mystiques de l’entre-monde. Détendez vous pendant des heures devant un jeu cosy et relaxant. Spiritfarer donne aussi l’option de vivre l’aventure dans un jeu coopératif à deux joueurs en incarnant Daffodil, le fidèle compagnon de Stella. Notre personnage peut se déplacer de gauche à droite, sauter, courir, planer, glisser et utiliser différents outils.

Dans cette aventure, nous sommes plongés dans un monde féérique et réconfortant malgré le thème traité. Les graphismes sont magnifiques et ils nous évoquent les films d’animation. La narration est ici au cœur de ce jeu d’aventure entre plateforme et gestion. Dans cette aventure, notre héroïne Stella va se voir confier un bateau que l’on va pouvoir améliorer tout au long du jeu afin d’accueillir au mieux des âmes en quête du repos éternel. Chaque âme rencontrée est unique. Elles se présentent sous la forme d’un animal totem correspondant à sa vie passée et disposent d’une personnalité et d’une histoire qui leur est propre. Au fil des aventures, nous allons rencontrer différents esprits dont les récits vont nous permettre d’avancer dans le jeu. Notre rôle principal est d’aider ces âmes à accomplir leurs dernières volontés avant de passer vers l’au-delà. On se voit donc confier de nombreuses quêtes et nous allons également assurer le confort des âmes séjournant à bord de notre bateau. Stella doit donc quotidiennement satisfaire les besoins de ses invités. Cela passe par la construction et l’amélioration de leurs habitations, mais, aussi en leur préparant leurs plats favoris et en discutant avec eux. La dimension sociale a ici toute son importance. Les récits sont profonds, touchants et remplis d’humanité. Les âmes se dévoilent au fil des aventures et des quêtes qui nous sont confiées.

La gestion du navire est l’un des points essentiels du jeu. En effet, il y a beaucoup de tâches quotidiennes à remplir à bord. Le temps est rythmé par un cycle de jour et de nuit durant lequel nous allons naviguer, accomplir des quêtes et récolter différentes ressources que nous allons pouvoir transformer par la suite. Ces matériaux vont permettre d’améliorer notre navire et de construire des logements et autres commodités tels que la cuisine, le potager ou encore la scierie. Nous pourrons combiner nos ressources alimentaires afin de préparer de bons plats pour nos invités.

En tant que Spiritfarer on va pouvoir explorer un monde magique et mystérieux. En naviguant entre les différents points figurants sur la map. Nous pourrons ainsi nous rendre dans différents lieux comme des villages aux décors merveilleux afin de rencontrer ses habitants et marchands ou encore rencontrer de nouvelles âmes à guider. D’autres lieux ne sont que des points de récoltes où vous pourrez récupérer diverses ressources comme du bois ou des minerais. En explorant les eaux, la carte se dévoile progressivement. Certaines zones sont bloquées et vont pouvoir être accessibles en améliorant notre bateau. Au-delà de prendre soin de vos résidents ou de récolter des ressources, il est intéressant d’explorer ce monde en profondeur. Le point positif est qu’entre deux destinations vous pourrez optimiser votre temps en faisant d’autres activités à bord comme de la pêche par exemple.

L’univers du jeu nous évoque fortement les films d’animation des studios Ghibli et Disney nous renvoyant à notre enfance. Cela nous plonge dans une certaine nostalgie contribuant fortement à toute la dimension poétique de Spiritfarer. Les musiques magnifiques sont aussi très douces et mélancoliques et sont toujours en parfaite cohérence avec les moments du jeu. 

Détails

Date de sortie: 18 août 2020

Développé par: Thunder Lotus Games
Publié par : Thunder Lotus Games
Disponible sur: Nintendo Switch (version testée), PlayStation 4, Xbox One, PC, MacOS, Linux, IOS et Android (pour les utilisateurs de Netflix).

Type de jeu: Gestion / Aventure
Thème: La mort, le deuil
Durée de vie totale du jeu: environ 30 heures pour terminer le jeu et environ une centaine d’heures pour découvrir tout ce que le jeu peut vous offrir.

Modèle économique: Vente unitaire

Langues disponibles: Allemand, Anglais, Chinois simplifié, Chinois traditionnel, Coréen, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Portugais, Russe
Nombre de joueurs : 1-2 (offre un mode coopératif)

Disponible en format numérique (téléchargement sur la console ou ordinateur)

ÂgeNéophytesIntermédiairesExpérimentés
3+
7+
12+
16+
18+
Violence, peur, nudité?
Jauge Orange Rouge

Le jeu ne comporte aucune scène de violence.

Niveau de lecture minimum nécessaire

La narration et les dialogues sont au cœur du jeu. Cela se fait sur des phrases plutôt courtes.

Niveau de langage utilisé
Jauge Orange Rouge

Un langage très varié allant de très soutenu à grossier en fonction du caractère des PNJ.

Message positif
Jauge Orange Rouge

Message positif sur la mort et le deuil. Le jeu prône de belles valeurs telles que l’empathie, l’écoute et l’entraide. Cependant, on note la présence de tabac chez certains PNJ.

Difficulté
Jauge Rouge Ecran Partage

Facile. Le jeu est intuitif même pour des néophytes et un catalogue d’aide et d’astuces est à la disposition des joueurs dans le menu pause.

Niveau d’exécution minimum à la manette nécessaire
Jauge Orange Rouge

Ne demande pas tant d’exécution pour évoluer dans le jeu. C’est plutôt facile à prendre en main pour ceux qui n’ont jamais joué. Les commandes sont bien expliquées et c’est intuitif.

Coûts supplémentaires ?
Jauge Verte Ecran Partage

Aucun.

Notre avis

Nous avions pu tester sur la console Nintendo Switch. Au préalable, ce jeu n’existait qu’en version numérique. La version physique a paru un an après sa sortie. L’édition Farwell est la version finale du jeu comprenant le jeu de bases, ses trois mises à jour gratuites ainsi que du nouveau contenu.

Notre personnage se contrôle très bien et il sera possible de débloquer certaines capacités en évoluant dans le jeu comme le vol plané. Cela vous donnera accès à des zones du jeu, auparavant inaccessibles. L’un des grands points forts du jeu est sa beauté. En effet, Spiritfarer vous offre un visuel coloré rappelant les films d’animation et des graphismes dessinés à la main nous plongeant dans une dimension onirique. Le jeu est très fluide et prend un aspect de jeu de plateforme horizontal défilant. Nous prenons un grand plaisir à courir à​​​​​​​ travers les niveaux de plateforme et d’explorer ce monde aux décors sublimes très bien pensé par ses créateurs.

Spiritfarer semble être préalablement pensé en mode solo ,mais propose tout de même un mode coopératif à deux joueurs en incarnant le chat Daffodil. Ce qui est bien pensé dans ce mode c’est qu’au lieu de scinder l’écran en deux le champ de vision s’élargit. Les deux joueurs peuvent explorer librement et se répartir les tâches tout en profitant de la beauté des paysages. Sur la première version du jeu, nous pouvions rencontrer des bugs lors du mode coopératif, mais ceux-ci ont été réglés lors des dernières mises à jour. Chaque activité à bord se présente sous la forme d’un mini jeu, le bémol est qu’avec une grande quantité de matériaux à transformer cela peut devenir redondant. En avançant dans le jeu, les moments de navigation peuvent aussi parfois sembler un peu longs malgré les solutions proposées accélérant notre voyage tels que l’autobus.

Les créateurs de Spiritfarer le caractérisent comme  » Un jeu pour apprendre à faire ses adieux ». En effet, ici on traite le thème de la mort et du deuil. Cette thématique qui peut paraitre difficile au premier abord a été très bien abordée. La mélancolie est certes présente dans le jeu, mais cela lui donne une dimension émouvante et poétique. Ici, on apprend des notions telles que la séparation, le deuil et l’acceptation. Les âmes prennent la forme d’animaux et sont toutes dotées d’une histoire et d’une personnalité qui leur est propre. Nous apprenons peu à peu à les découvrir et nous finissons par nous y attacher tout en sachant que nous allons devoir leur faire nos adieux. Le rôle du Spiritfarer est d’accompagner les âmes, mais aussi, de les aider à​​​​​​​ accueillir la mort en laissant leur passé et leurs regrets. La dimension sociale a donc toute son importance. Les dialogues sont soignés et apportent une dimension d’émotions et de profondeur au jeu.

Spiritfarer nous offre ainsi une expérience unique. Le jeu est d’une grande beauté tant par son aspect visuel que le message délivré. Il est également d’une grande jouabilité et vous permettra de vivre une aventure poétique et pleine d’émotions. C’est un jeu mature qui s’adresse plutôt à un public adolescent à adulte. Je le recommande également si vous êtes un joueur débutant. En effet, les concepteurs ont pensé à tout ! Un catalogue d’aide et d’astuces est désormais accessible dans le menu pause. Spiritfarer est parfait pour un moment de détente en revanche si vous cherchez un jeu d’action ou de combat, ce n’est pas ce que vous retrouverez ici. En effet, il s’agit d’un jeu dénué de violence, basé sur l’entraide et l’empathie. On évolue dans la sérénité, la contemplation et l’exploration tout en partageant de bons moments avec des personnages complexes et attachants. Spiritfarer nous offre un univers parfaitement équilibré entre douceur et amertume, contribuant à délivrer un beau message. Nous vous encourageons vivement à l’essayer et en plus c’est une création québécoise !

Plus d’infos sur le jeu: Site officiel du jeu