Test: Tunic expliqué aux parents

Tunic cover Ecran partage

Ce que les parents doivent savoir

Dans Tunic, vous incarnez un petit renard anonyme qui part à l’aventure dans un monde mystérieux, pour des raisons toutes aussi mystérieuses.

Pourquoi tant de mystère? Parce que Tunic n’offre pas d’instructions, volontairement. Au fil de vos explorations, vous trouverez des pages du manuel d’instruction du jeu disséminées ça et là. Ces pages, joliment illustrées, sont toutefois rédigées dans une langue inventée, avec seuls quelques mots traduits dans notre langue.

Le jeu rappelera aux vétérans les tout premiers Zelda, qui étaient avares de consignes et d’explications, laissant aux joueurs le plaisir d’explorer et de découvrir le monde par eux-mêmes. Le système de jeu est également semblable. Avec une prise de vue isométrique, on attaque les ennemis avec notre épée ou en utilisant des objets qu’on récolte au fil de l’aventure et qui nous permettent également d’explorer des zones qui étaient auparavant inaccessibles.

Combat, puzzle, exploration; la recette d’un jeu d’aventure classique est là!

Détails

Date de sortie: 16 mars 2022
Développeur: Andrew Shouldice
Éditeur: Finji
Disponible sur: Steam PC, Steam Mac, Epic Games Store PC, Epic Games Store Mac, Nintendo Switch, Playstation 4, Playstation 5, Xbox One, Xbox Series
Format disponible: Numérique
Version testée: Xbox Series

Genre de jeu: Action-aventure
Thèmes abordés: Fantaisie
Durée d'une partie: 1h
Durée du jeu principal/de l'histoire: 13h
Durée totale pour tout compléter: 20h

Langues des textes: Allemand, Anglais, Chinois simplifié, Chinois traditionnel, Coréen, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Portugais, Russe,
Langues des voix: Pas de voix

Nombre de joueurs locaux: 1

Niveau d'expérience nécessaire

Age 3+ 7+ 12+ 16+ 18+
Débutants
Intermédiaires
Expérimentés

Évaluation

Quelques petites créatures ennemies ont des apparences monstrueuses mais cartoonesques. Les arachnophobes passeront peut-être un mauvais moment parce que quelques monstres se présentent sous la forme d’araignées, mais sinon, Tunic n’est pas un jeu conçu pour faire peur aux joueurs.

Aucun contenu de nature sexuelle.

 

Tunic Image 2 Ecran Partage

Le niveau de lecture requis est vraiment très bas. Le manuel d’instruction est écrit dans un langage inventé, mis à part quelques mots traduits dans la langue du joueur qui peuvent donner des indices précieux.

Tunic Image 1 Ecran Partage

L’histoire de Tunic est volontairement difficile à comprendre; il faut tenter de dégager un sens de l’histoire en observant les environnements qui nous entourent.

Ceci étant dit, l’histoire cachée derrière les indices (on ne vous dévoilera pas le sens de l’histoire pour éviter de vous gâcher le plaisir de la découvrir) présente notre protagoniste sous un jour plutôt positif.

Tunic peut être très, très difficile. Les ennemis, particulièrement les boss, sont coriaces, et demandent de savoir reconnaître leurs schémas d’attaque. Même en baissant le niveau de difficulté, le défi reste de taille. Le niveau d’exécution requis à la manette est également élevé.

Le temps qui s’écoule avant qu’on croise un nouveau point de sauvegarde est parfois long, ce qui peut nous obliger à refaire de longues séquences de jeu.

On déconseille donc ce jeu aux débutants ou à ceux qui sont facilement frustrés par la difficulté.

On achète le jeu qu'une seule fois.

Aucun coût supplémentaire!

Modes de jeu locaux

Le mode solo nous demande de compléter l’histoire de Tunic.

Modes de jeu en ligne

Aucun.

Extensions (DLC)

Aucun.

Notre avis

Disons le d’emblée: Tunic est une réussite. Développé en solo par le Canadien Andrew Shouldice, on jurerait que Tunic a été développé par une grande équipe de développeurs expérimentés.

Le style visuel est à couper le souffle, avec des éclairages dynamiques qui donnent vie à ce monde à l’apparence de diorama, le protagoniste renard est mignon à souhait, et surtout, les contrôles répondent bien, et rendent les combats, somme toute simples, dynamiques et enlevants.

La grande originalité de Tunic, toutefois, c’est l’épais brouillard de mystère qui entoure le monde du jeu. Les joueurs ayant grandi au Québec francophone dans les années 90 et 2000, où les jeux n’étaient rarement voire jamais traduits en français, reconnaîtront le sentiment qu’on éprouvait quand on jouait à un jeu dont on ne comprenait ni le texte, ni les instructions, mis à part quelques mots par-ci par-là.

Cependant, ce mystère peut être une force comme une faiblesse dépendamment du tempérament des joueurs. Tunic est très avare d’instructions, et une aventure qui prendrait moins de 10 heures à compléter peut facilement en prendre le double parce que vous passerez des heures à explorer en cherchant le prochain endroit où vous devriez aller.

Il faut aussi savoir que le niveau de difficulté est bien corsé. Même en choisissant l’option facile pour les combats, les ennemis vous donneront bien du fil à retordre.

Ces deux éléments pourront créer beaucoup de frustration pour les joueurs qui ne sont pas dotés de beaucoup de patience.

Mais pour les autres, Tunic est un petit joyau qui vous rendra sans doute nostalgiques pour les jeux de votre enfance, ou qui vous créera des souvenirs indélébiles si vous êtes des nouveaux venus dans ce hobby.

Notre note : 18 / 20

Liens affiliés

Lorsque vous utilisez les liens ci-dessous pour acheter un jeu ou un article, EcranPartage.ca peut percevoir un pourcentage sur la vente.
Le prix est le même pour vous, mais votre achat soutient Ecranpartage.ca. Merci !

Bande-annonce