Test: Vengeful Guardian: Moonrider expliqué aux parents

Vengeful Guardian Moonrider Featured Ecran Partage

Ce que les parents doivent savoir

Vengeful Guardian Moonrider est un jeu d’action-plateformes en 2 dimensions. Vous y incarnez un guerrier ninja baptisé Moonrider, conçu comme une arme destinée à défendre l’état totalitaire. Moonrider renie son objectif initial et se lance dans une bataille pour se venger de ses créateurs et de leurs super-soldats.

Le Moonrider peut se déplacer à gauche et à droite, sauter, donner des coups d’épées, s’accrocher à des tiges suspendus, rebondir sur les murs, courir, donner des coups de pied plongeants lorsqu’en l’air.

Il peut également utiliser un coup plus puissant appelé Lance de Lune, ce coup utilise une partie d’une jauge spéciale, séparée de la jauge de vie.

Au fur et à mesure de l’aventure, le Moonrider obtiendra d’autres armes et coups spéciaux, qui pourront remplacer la Lance de Lune. À la manière des jeux de la série Mega Man, chaque niveau permet de récupérer une nouvelle arme. Les ennemis sont plus ou moins vulnérables à chaque arme. Le joueur/la joueuse peut changer d’arme à tout moment.

Après un niveau d’introduction particulièrement difficile, le joueur a le choix entre 6 autres niveaux, chacun avec son environnement et son boss attitré.

Le jeu est inspiré des jeux Shinobi 3: Return of the Ninja Master, et Mega Man pour le principe du jeu. Au niveau de la direction artistique, c’est Contra, Shinobi et Devil’s Crush que l’on peut retrouver. La musique sonne beaucoup comme les compositions créées à l’époque de la console Genesis/Mega Drive dans les années 1990.

Détails

Date de sortie: 12 janvier 2023

Développé par: JoyMasher
Publié par : The Arcade Crew
Disponible sur: PC (Steam) (version testée), Amazon Luna, Playstation 4 et Playstation 5, Nintendo Switch

Type de jeu: Action/Plateformes 2D
Thèmes: Futur, post apocalyptique, soldats, robots, extra-terrestres, état totalitaire.
Durée moyenne d’une partie: 15 minutes
Durée de vie totale du jeu: environ 3 heures pour terminer les niveaux. 5 heures pour tout compléter.

Modèle économique: Besoin d’acheter le jeu une fois.

Langues disponibles: Français et Anglais notamment
Nombre de joueurs :
1 en ligne

Disponible en format numérique (téléchargement sur la console ou ordinateur)

Jeu fourni par l’éditeur pour la critique. Cela n’influence pas notre opinion.

ÂgeNéophytesIntermédiairesExpérimentés
3+Croix 2 01 Ecran PartageCroix 2 01 Ecran PartageCroix 2 01 Ecran Partage
7+Croix 2 01 Ecran PartageCroix 2 01 Ecran PartageCroix 2 01 Ecran Partage
12+Croix 2 01 Ecran PartageCrochet 2 01 Ecran PartageCrochet 2 01 Ecran Partage
16+Croix 2 01 Ecran PartageCrochet 2 01 Ecran PartageCrochet 2 01 Ecran Partage
18+Croix 2 01 Ecran PartageCrochet 2 01 Ecran PartageCrochet 2 01 Ecran Partage
Violence, peur, nudité?
Jauge Orange Rouge

Le jeu comporte de nombreuses scènes de violence avec des combats, des tirs au pistolet, mitraillettes, lance-roquettes, armes blanches. Sang, violence.

Niveau de lecture minimum nécessaire
Jauge Orange

Peu de lecture, mais c’est utile pour comprendre l’histoire et les instructions.

Niveau de langage utilisé
Jauge Orange Rouge

Présence d’insultes, provocations, menaces. Langage grossier

Message positif
Jauge Orange Rouge

Rien, on tue, assassine, et on saute sur des plateformes.

Difficulté
Jauge Rouge Ecran Partage

Très difficile et pas très bien équilibré. Tous les ennemis nous agressent dès la première fois qu’on les rencontre. Les obstacles doivent être appréhendés en quelques secondes.

Niveau d’exécution minimum à la manette nécessaire
Jauge Orange Rouge

Demande beaucoup d’exécution pour vaincre certains combats. Un peu difficile à prendre en main pour ceux qui n’ont jamais joué. Une bonne marge de progression pour s’améliorer.

Coûts supplémentaires ?
Jauge Verte Ecran Partage

Aucun.

Notre avis

Nous avions pu tester la démo du jeu à la Gamescom 2022 et nous entretenir avec les créateurs. Entre temps le jeu a bien évolué. Il s’agit toujours d’un très beau jeu, très bien animé, avec une très jolie bande sonore inspirée des consoles 16 bits des années 1990.

Le Moonrider se contrôle très bien et le jeu se destine aux joueurs les plus assidus, expérimentés et persévérants. La difficulté est totalement pensée pour eux. Il n’y a pas de choix de niveau de difficulté, aucune option d’accessibilité. La première fois que vous perdez, le jeu vous offrira une puce d’armure à équiper sur votre Moonrider. La puce d’armure vous permet de réduire les dégâts physiques reçus par votre personnage en échange d’un rang maximum de B obtenu en guise de score à la fin d’un niveau.

Le jeu a de nombreuses qualités, malheureusement certains défauts aussi aperçus à la Gamescom et signalés directement aux développeurs n’ont pas été corrigé.

Le plus fragrant est le fait que la caméra ne montre pas toujours ce qu’il faut. À de nombreuses reprises, le jeu nous invite à continuer dans un niveau, en sautant à un étage inférieur. Sauf que l’on ne voit pas le contenu de cet étage. Il nous arrive donc de sauter dans des pièges, des ennemis ou dans le vide, parce que l’on ne les voit pas. Ce n’est pas à nous d’apprendre par cœur le jeu, si les développeurs souhaitent que l’on progresse dans le jeu, il doit nous montrer les obstacles et nous donner un moyen de les franchir. Progresser en se prenant des dégâts gratuitement est très frustrant.

Chaque niveau est composé de 2 parties. L’occasion de mettre un sous-boss en fin de première partie, et un boss à la fin de la seconde.

Certains mini-boss se répètent dans les mêmes niveaux avec des variantes dans les plateformes comme dans les Mega Man.

Les ennemis, et les obstacles sont constamment en train d’agresser le joueur. Celui-ci n’a pas le temps d’appréhender ceci, dans des salles vides comme les autres jeux le font. Il faut constamment réagir en quelques secondes dans certains passages, ou bien perdre et essayer d’apprendre le niveau au fur et à mesure.

À part cela, et quelques fautes d’orthographe dans les textes, le jeu est très soigné. Les personnes persévérantes et ceux qui s’entraînent à apprendre et finir les jeux le plus rapidement possible seront aux anges. Vengeful Guardian: Moonrider leur est totalement dédié avec son système de scoring et sa conception de niveaux.

Plus d’infos sur le jeu: Site officiel du jeu

À propos de Marc Shakour

Ancien programmeur de jeu vidéo, chroniqueur, professeur, compétiteur... Marc Shakour connaît très bien l'univers et l'industrie du jeu vidéo depuis toujours. Il a décidé d'aider les néophytes à découvrir de nouveaux univers, mondes et créatures fantastiques.

Voir tous les articles de Marc Shakour