Test Another Code: Recollection expliqué aux parents

Another Code Recollection Featured Shared Screen

Ce que les parents doivent savoir

Another Code: Recollection est la compilation de deux jeux qui ont été totalement refaits pour la Switch:

  • Another Code: Two Memories (sorti originellement sur Nintendo DS en 2005, appelé « Trace Memory » en Amérique du Nord)
  • Another Code R: Journey Into Lost Memories (sorti originellement sur Nintendo Wii en 2009 exclusivement au Japon et en Europe à l’époque)

Les deux jeux ont été compilé en un seul. Si vous avez déjà fait le premier sur DS, vous ne pourrez pas commencer par le second, vous devrez refaire toute la première aventure.

Au lieu de pointer sur l’écran tactile comme sur Nintendo DS pour se déplacer et interagir avec l’environnement, ici les joueuses et joueurs se déplacent traditionnellement au stick de la manette et interagissent avec les boutons.

Si les textes du jeu sont présents dans de multiples langues, les dialogues sont seulement doublés en japonais ou anglais au choix.

Le jeu a été fourni par l’éditeur à des fins de critique. Cela n’influence pas notre opinion.

Une démo est disponible sur l‘eShop Canadien ou sur l’eShop français , comme toujours c’est le meilleur moyen de vous faire votre idée. Et de vous donner envie de jouer à la suite.

Détails

Date de sortie: 19 janvier 2024
Développeur: Cing à l'époque, Arc System Works pour ces remakes
Éditeur: Nintendo
Disponible sur: Nintendo Switch
Format disponible: Physique et numérique
Version testée: Nintendo Switch

Genre de jeu: Jeu d'aventure, puzzle, vue à la 3ème personne
Thèmes abordés: Disparition, enquête, meurtre, mémoires
Durée d'une partie: 1 heure
Durée du jeu principal/de l'histoire: 13 heures
Durée totale pour tout compléter: 18 heures

Langues des textes: Allemand, Anglais, Chinois simplifié, Chinois traditionnel, Coréen, Espagnol, Français, Italien,
Langues des voix: Anglais, Japonais,

Nombre de joueurs locaux: 1

Niveau d'expérience nécessaire

Age 3+ 7+ 12+ 16+ 18+
Débutants
Intermédiaires
Expérimentés

Présence minime de sang, peu de violence, références à l’alcool et au tabac.

Citation de l’ESRB:

« Certaines scènes montrent des actes violents qui incluent des coupes ou des angles de caméra indirects : un enfant qui voit un personnage se faire tirer dessus ; des personnages qui se battent pour contrôler un pistolet ; une femme touchée au bras par une balle ; des personnages assommés par du chloroforme. Une séquence montre une grande éclaboussure de sang sur le sol. Le jeu contient des représentations et/ou des références à l’alcool et au tabac : le personnage du joueur interagit avec des mégots de cigarettes pour les ajouter à son inventaire ou résoudre des énigmes ; des références textuelles telles que « …perdu dans une bouteille d’alcool… » ; « Quand il me serre dans ses bras, je sens l’odeur de la cigarette » ; « La nappe est tachée de vin ». »

 

 

Beaucoup de lecture pour mener l’enquête.

Aucun réflexe nécessaire. C’est un jeu de casse-têtes et puzzles avec temps illimité.

La plus grande difficulté est la patience.

Aucun problème.

Notre avis

Critique réalisée par notre rédactrice invitée, Viktoria Kovecses:

 

Une histoire captivante, des énigmes satisfaisantes et des graphismes élégants. Que demander de plus ? Je n’ai pas joué aux versions originales de ces jeux datant du début des années 2000, mais je vois maintenant ce que j’ai manqué.

L’histoire suit Ashley Robins, une orpheline de 14 ans qui vient de recevoir une lettre de son père supposé décédé lui demandant de venir le rencontrer sur une île isolée. Bien que l’histoire démarre lentement au début, une fois les présentations nécessaires faites sur Ashley, sa famille et l’île dans le chapitre 1, d’autres mystères sont introduits et il devient difficile de lâcher le jeu. Le jeu a une ambiance chaleureuse, sans limite de temps et avec la possibilité d’explorer à son propre rythme. L’histoire elle-même, bien qu’elle comporte des rebondissements et des sujets plus sombres (comme la mort et les traumatismes familiaux), n’est jamais trop lourde, car elle comporte aussi de nombreux moments réconfortants.

Tout en naviguant dans ce jeu centré sur la narration, vous vous promenez dans des environnements magnifiques avec des ombres et des éclairages très attrayants. On a presque l’impression de marcher dans un tableau. Il y a de nombreuses zones à explorer et divers objets avec lesquels vous pouvez interagir et qui vous donneront des informations supplémentaires sur le monde et l’intrigue, ou qui vous seront utiles pour résoudre les énigmes auxquelles vous serez inévitablement confronté.
Pour ce qui est des énigmes elles-mêmes, le jeu est très varié et, en fait, la plupart du temps, elles ressemblent à celles d’une salle d’évasion. Les puzzles sont intelligents et variés : il faut trouver des clés et les associer aux bonnes portes, incliner la manette pour résoudre un labyrinthe de type marbre et bien d’autres encore que je ne dévoilerai pas.

La complexité des énigmes va de moyenne à facile, l’objectif de la plupart d’entre elles devenant clair au fur et à mesure que vous trouvez tous les objets nécessaires pour les résoudre. Si je suis resté bloqué, c’est souvent parce que j’avais oublié un objet dont j’avais besoin, mais il y en avait encore qui étaient plus délicats et qui demandaient plus de réflexion. Certaines énigmes nécessitaient également de nombreux allers-retours entre les différents lieux. Indépendamment de la difficulté, chaque puzzle était très satisfaisant à résoudre.

En ce qui concerne les commandes, les tutoriels sont utiles et les commandes sont faciles à prendre en main. Le didacticiel du début ne semble pas forcé et, par la suite, il y a toujours des marqueurs à l’écran qui donnent des indications utiles si vous oubliez comment utiliser un objet ou si une nouvelle action est introduite. Vous pouvez même activer les indices de navigation et d’énigme si vous voulez vraiment vous concentrer sur l’histoire et avancer plus rapidement dans le jeu. J’ai utilisé les indices principalement lorsque j’étais vraiment bloqué sur une énigme ou sur l’endroit où aller ensuite, ce qui s’est produit à quelques reprises.

En plus des indices, il y a d’autres réglages pour la vitesse de la caméra, l’inversion des commandes de la caméra et il est possible de régler le volume des voix, des effets et de la musique de fond séparément, ce qui est toujours appréciable. Une chose que j’aurais aimé voir, c’est la possibilité de choisir le mode premier ou troisième joueur ou de pouvoir déplacer la caméra plus en arrière. Parfois, j’ai eu du mal à naviguer car la vue semblait trop zoomée, Ashley occupant une grande partie de l’espace de l’écran. La possibilité de courir ou de marcher à un rythme plus rapide aurait également été appréciable. Toutefois, il s’agit là de reproches mineurs et d’autres n’y verront pas d’inconvénient.

Dans l’ensemble, le jeu est très bien fait et si vous aimez les jeux narratifs avec un rythme détendu et de nombreuses énigmes, alors ce jeu est fait pour vous !

Liens affiliés

Lorsque vous utilisez les liens ci-dessous pour acheter un jeu ou un article, EcranPartage.ca peut percevoir un pourcentage sur la vente.
Le prix est le même pour vous, mais votre achat soutient Ecranpartage.ca. Merci !

Bande-annonce

À propos de Marc Shakour

Ancien programmeur de jeu vidéo, chroniqueur, professeur, compétiteur... Marc Shakour connaît très bien l'univers et l'industrie du jeu vidéo depuis toujours. Il a décidé d'aider les néophytes à découvrir de nouveaux univers, mondes et créatures fantastiques.

Voir tous les articles de Marc Shakour

Laisser un commentaire