Test critique TMNT Shredder’s Revenge DLC: Dimension Shellshock

Teenage Mutant Ninja Turtles Shredders Revenge Dimension Shellshock Key Art Shared Screen

Teenage Mutant Ninja Turtles Shredder’s Revenge : Dimension Shellshock est un DLC (contenu téléchargeable) pour le jeu Teenage Mutant Ninja Turtles Shredder’s Revenge que nous avons testé l’année dernière. Il est développé par Tribute Games au Québec, et édité par DotEmu en France.

Il contient le contenu supplémentaire suivant:

  • Un tout nouveau mode Survie !
  • Collectez des cristaux et voyagez à travers des dimensions qui rendent hommage aux différentes époques de TMNT.
  • Nouveaux personnages jouables : incarnez Usagi Yojimbo et Karai dans les modes Histoire, Arcade et Survie !
  • De nouvelles pistes de musiques de Tee Lopes (Sonic Mania, Streets of Rage 4 DLC, Metal Slug Tactics…) !
  • Des palettes de couleurs exclusives à débloquer.
  • Un classement pour le mode Survie

Voila cela c’est pour la partie communiqué de presse.

Et c’est à cela que cela ressemble en jeu:

Nos impressions

Cela fait plaisir d’avoir du nouveau contenu dans le jeu. J’adore le jeu original, mais après avoir fini l’histoire plusieurs fois dans toutes les difficultés, il n’y a pas grand chose à faire dans celui-ci.

C’est ainsi qu’intervient le DLC. Les 2 nouveaux personnages sont très plaisants à jouer et ont eu le droit au même soin au niveau des graphismes et des animations que les autres personnages. C’est marrant de retrouver des attaques tirées de TMNT Tournament Fighters et même Streets of Rage 4 dans leur gamme de coups.

Le mode survie

Le plus important ajout est le Mode Survie qui a la manière du DLC de Streets of Rage 4 tente d’apporter du contenu illimité pour les fans les plus passionnés du jeu original.

Il est soit très difficile, soit il s’adapte à la difficulté choisie en mode Histoire, soit je suis rouillé, parce que je perds très vite la dedans. Chaque nouveau niveau de ce mode se déroule sur un seul écran, sans défilement. Les arrières plans et niveaux sont magnifiques et très bien réalisés…

… à part les niveaux dans les pages de comics: ceux-ci ne sont absolument pas clairs; il y a un grand trou en plein milieu de l’un d’entre eux. On ne comprend pas la limite, on n’arrête pas de glisser et tomber dedans par erreur. Et quand on rejoint une partie en ligne existante dans ce niveau, le personnage choisi apparait et tombe directement dans le trou. Je comprends la démarche artistique derrière ceux-ci, mais en pratique, ils ne sont pas très fonctionnels.

Autre point, à la fin de chaque niveau du mode survie, vous aurez le choix entre 2 options: cela peut être des bonus ou des malus. C’est une autre caractéristique emprunté au DLC de SOR4 du même éditeur. Cependant on voit les icônes des 2 options mais on ne sait pas à quoi elles correspondent, il n’y a pas de description pour celles-ci. Il faut en effet les sélectionner, et un écran indiquant ce que tu as choisi apparaît enfin. Il faudra donc apprendre par cœur les effets des bonus et malus pour survivre à travers les niveaux.

Toujours dans ce mode, les personnages ont eu un niveau d’expérience remis à zéro. Il faudra donc les refaire progresser en jouant à répétition à ce mode survie. La progression des compétences et niveau d’expérience n’est pas transmise entre le mode Histoire et Survie. Pour faire progresser le personnage en mode survie, il faut amasser et collectionner des crystaux, afin de débloquer des couleurs, et points de vie. Les coups spéciaux aériens, après un évitement, sont directement débloqués pour tous les personnages dans ce mode, heureusement.

Il y a quelques couleurs à débloquer, et des boss à incarner (Bebop, Rocksteady, Shredder) temporairement à l’aide des bonus.

Conclusion

Dimension Shellshock est un DLC au contenu modeste mais au prix modeste également, environ 10 dollars canadiens. C’est plaisant d’avoir du nouveau contenu pour un si bon jeu. Cependant, si le très répétitif mode survie ne vous accroche pas, le DLC ne vaudra pas le coup. C’est un défouloir de plus jouable jusqu’à 6 en ligne, idéal pour les jours pluvieux.

Lorsque nous avons testé le jeu, il y avait des bogues graphiques et des éléments d’UI (user interface) qui n’apparaissaient pas sur le Steam Deck. Tout apparaissait et fonctionnait correctement sur notre PC de bureau. C’est les mêmes bogues que sur cette vidéo commanditée par DotEmu étrangement.

L’extension semble avoir été sortie un peu trop rapidement pour correspondre au marketing autour du film TMNT Mutant Mayhem sorti le 2 août en salles de cinéma. Il manque un peu de peaufinage et de playtest.

Il n’y a pas de doute que tout sera corrigé et patché très rapidement.

Une clé pour le test de ce DLC a été fourni par l’éditeur, cela n’influence pas notre opinion.

À propos de Marc Shakour

Ancien programmeur de jeu vidéo, chroniqueur, professeur, compétiteur... Marc Shakour connaît très bien l'univers et l'industrie du jeu vidéo depuis toujours. Il a décidé d'aider les néophytes à découvrir de nouveaux univers, mondes et créatures fantastiques.

Voir tous les articles de Marc Shakour

Laisser un commentaire